Road trip au Sénégal – Dakar et sa région

Comme le chante -M-, non je ne connais pas l’Afrique (et gris est ma couleur de peau)….mais je me soigne !

Je suis partie en Novembre 2018 découvrir les beautés du Sénégal pendant un road trip d’une semaine dans le nord du pays. Entre la beauté des paysages et la gentillesse des habitants, ce voyage a été une très belle découverte ! Si l’aventure vous tente, voici le récit de la première partie de notre voyage dans la région de Dakar.

 

Dakar et l’île de Gorée

Première surprise à l’arrivée sur Dakar: L’aéroport n’est plus au cœur de la ville comme j’avais pu le lire avant de partir, mais à environ une cinquantaine de kilomètres. Comptez une bonne heure en taxi et l’équivalent de 35€ en Francs CFA pour vous rendre dans Dakar. Comme nous sommes arrivés de nuit, la ville a gardé son mystère jusqu’au lendemain matin.

Après un bon petit déjeuner, négociation sévère avec le taxi pour nous emmener au port (règle N°1: toujours bien négocier avant de monter dans la voiture). Je reçois mon premier choc culturel entre l’état de la voiture et l’absence de ceintures de sécurité, mais je prend ça comme le début de l’aventure !

Au port, des navettes partent régulièrement pour l’île de Gorée pour l’équivalent de 8€. Il s’agit d’une petite île adorable au large de Dakar, mais qui cache derrière son charme et ses couleurs chaleureuses une histoire bien douloureuse puisqu’il s’agissait d’un lieu de transit pendant la traite négrière. En témoigne aujourd’hui un émouvant musée de l’esclavage et le titre de lieu de mémoire donné à l’île par l’UNESCO.

Côté ambiance, le calme de Gorée, où il n’y a pas de voitures (l’île se traverse en une petite demi heure à pied) tranche agréablement avec le bruit et l’agitation de Dakar. Le soir, quand les touristes qui n’y dorment pas sont repartis, c’est la douceur de vivre et le grand calme. Les vraies vacances peuvent commencer !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Début du road trip – Conduire au Sénégal

Une fois retournés à Dakar, direction le loueur de voitures pour commencer le road trip à proprement parler.

Il est facile de louer une voiture au Sénégal: Particulièrement à Dakar on trouve toutes les marques habituelles de loueurs de voiture (Hertz, Avis et leurs amis). Cependant 2 mises en garde : Tout d’abord, les routes peuvent être très folkloriques en sortant de Dakar, et nous avons fait beaucoup de piste. A la réservation, il faut donc faire attention à louer une voiture bien solide et bien vérifier les éventuels vices cachés avant le départ.

Second point d’attention pour un road trip, le contrat que nous avions souscrit avait une limitation kilométrique: Chaque kilomètre au delà du 600 ème nous a été facturé, ce qui nous a fait quasiment doubler la facture….

 

Le lac Rose (Lac Retba)

A environ une heure de route de Dakar, vous trouverez le lac Rose, qui doit sa couleur exceptionnelle à une petite algue. Le lac est particulièrement salé, et l’extraction du sel y fait vivre quelques centaines de personnes.

Vous pouvez négocier d’aller sur le lac sur un bateau en écoutant les informations données par un guide à ce sujet. Certains vous proposent même de vous baigner, mais à éviter cependant si vous avez des coupure (à cause du sel, donc). En contournant le lac pour nous éloigner de la zone touristique, nous avons eu le tour pour nous seuls (à titre indicatif, 4000F CFA pour 1/4 d’heure – nous étions pressés).

Malgré le temps grisâtre, la visite a été très colorée: Les montagnes blanches de sel entreposées près du lac pour le séchage contrastaient avec le rose du lac et les couleurs vives des vêtements de ouvriers. Leur travail est bien rude entre le sel qui leur irrite la peau et les 30 kilos de sel qu’ils ont souvent sur la tête, mais le guide nous a indiqué que le lac leur permettait de vivre correctement et qu’ils sont fiers de leur travail. J’espère que ce n’est pas qu’un joli compte pour les touristes….

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je reviens très vite pour vous parler de la suite de ce voyage  dans le désert de Lompoul, la réserve aux oiseaux de la Langue de Barbarie, à Saint Louis et la région de Saly.