Dormir et camper dans le désert au Sénégal

Après nos premiers pas Sénégalais dans la région de Dakar, nous avons filé au nord du pays. L’aventure nous attendait puisque nous avions réservé nos places dans une tente pour dormir 2 jours dans le désert de Lompoul, à environ 200 km de Dakar. Objectif: Se couper de la civilisation, profiter du calme et surtout découvrir le désert. Pas le choix de toute façon, il n’y a pas d’électricité dans le camp et le wifi ne fonctionne qu’une heure par jour : Détox digitale assurée pour les accros à leur téléphone comme moi !

Arrivée dans le désert: Ça se mérite!

L’arrivée au camp constitue une aventure à elle toute seule ! De Dakar, il y a environ 4 heures de route. Vous commencez par une route goudronnée de Dakar pendant les 3 premières heures, qui se transforme en piste dans la brousse sur 50 kilomètres.

Une fois la voiture garée dans le parking du village le plus proche, la jeep du camp vient vous chercher pour les derniers kilomètres dans le sable: Ça secoue et je n’avais jamais vu un véhicule dans un pareil état qui roule encore mais au final, on est plutôt contents d’arriver au camp et de recevoir le petit cocktail d’accueil à l’hibiscus, spécialité locale bien rafraîchissante !

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

La vie dans le camp

Première étape, attribution de la tente où nous dormirons les 2 prochaines nuits. C’est simple, coloré, mais pas dénué de confort puisque chaque tente dispose de sa salle de bain avec douche et toilettes en plein air. Evidemment, il faut faire attention à l’eau qui est précieuse dans le désert, mais comme il fait frais le matin au lever du soleil ou le soir à son coucher, on n’a pas non plus envie de rester des heures sous de l’eau à température ambiante ! Je m’attendais à avoir froid la nuit mais les lits sont équipés de bonne couvertures qui tiennent bien chaud même pour les frileux.

Les repas sont pris en commun sur des grandes tables et les menus sont très simples mais bien préparés : Tajine d’agneau, soupe de légume, poisson grillé, etc. Après le petit déjeuner et le déjeuner, chacun vaque à ses activités prévues (marcher dans les dunes, visiter un visage Peul, partir en jeep ou a pied vers la mer toute proche, balade en chameau…ou se reposer sur un des transats à disposition!). Le soir, c’est grand feu de camp au son des tam-tams et des chants africains.

Le plus dur mais aussi le plus intéressant, c’est que pour la première fois depuis des années, j’ai vécu sans wifi ni électricité. Côté data, le wifi n’est activé qu’une fois par jour pendant une heure et les seules prises sont disponibles au bar. Je m’attendais à en souffrir, mais en fait c’est très relaxant et paisible de vivre sans smartphone (à petite dose, hein!) et il y a un côté vraiment marrant à se promener la nuit avec une lampe à pétrole pour se déplacer dans le camp : On à l’impression de retourner à une autre époque.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Marcher dans les dunes

La grande attraction du camp désert, c’est bien sûr le désert lui même !

Le matin après le petit déjeuner, direction les dunes avec un drone pour faire des vidéos. Comme je suis une froussarde, j’insiste pour que l’on reste avec le camp à portée de vue: Pas envie de nous perdre et d’errer des heures quand le soleil sera au zénith, c’est bien trop cliché !

Les dunes sont immenses et très belles: Le vent dessine des formes dans le sable qui évoluent en permanence et on trouve des buissons avec des petites fleurs ici et là. (Bon, et pour ne pas vous mentir, on trouve aussi beaucoup de crottes de chameau à certains endroits!) Il n’y a personne à perte de vue et on n’entend rien d’autre que le vent. Nous faisons les vidéos et restons quelques temps à profiter de la vue. Je n’avais jamais été dans le désert, c’est vraiment une expérience unique !

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Conclusion: On revient quand dans le désert?

J’ai beaucoup aimé cette expérience dans le Camp ! J’ai aimé le paysage, le dépaysement, le calme, la gentillesse et l’humour du personnel. Prendre l’apéritif au coucher du soleil avec les lampes à pétroles qui prennent peu à peu le relais et la température qui change vitesse grand V, c’est déroutant mais magique. Je recommande définitivement aux aventurières du dimanche comme moi qui veulent un peu d’aventure, mais quand même du confort (et pas qu’un minimum!).

En amoureux, le lieu est hyper romantique, surtout le soir quand le feu de camp est allumé. Et combattre ensemble les scarabées du désert, ça rapproche un couple !

 

Si vous voulez y aller :

https://www.espritdafrique-senegal.com/camp-du-desert

Vous pouvez réserver en direct ou sur Booking