Cela fait maintenant deux ans et demi que je vis en Irlande et j’aime mon pays d’adoption d’amour ! Beaucoup moins pluvieux que ce que l’on s’imagine, cette petite île couleur émeraude est d’une beauté époustouflante et ses habitants sont incroyablement chaleureux.

Pour te convaincre de venir y faire un petit tour, voici ma liste avec 18 (très bonnes !) raisons de venir visiter l’Irlande et de tomber toi aussi amoureux de ce pays extraordinaire.

Une petite note avant de commencer : Je parlerai ici de la République d’Irlande, c’est à dire seulement de l’Irlande « du Sud ». Il y a également plein de bonnes raisons de visiter l’Irlande du Nord, mais celles-ci feront l’objet d’un futur article dédié au sujet !  

 

1. La nature et ses couleurs

Quand on pense à l’Irlande, la couleur verte vient forcément à l’esprit ! Le pays est situé sur une petite île où il pleut beaucoup : La nature du pays est donc en effet très verdoyante et la végétation luxuriante. Et si on aime le vert, on est servi en Irlande : Du vert tendre des champs au printemps, au vert profond presque noir des forêts en hiver, avec toutes les nuances entre les deux, le même paysage n’a parfois pas du tout le même aspect selon la saison où on le visite.

Mais les paysages irlandais sont pourtant tellement variés et présentent tellement plus de couleurs que le vert :

  • Les couleurs brunes et jaunes des montagnes Wicklow en hiver

20180930155614_IMG_4466-01

  • Le bleu profond incomparable de la mer et celui, plus clair, du ciel (entre 2 averses)

20190505141654_IMG_6997-01

  • Le jaune des champs de fleurs de colza sur le littoral en mai

20180428165009_IMG_1359-01

Bref, la nature irlandaise est un joyau à découvrir ! D’ailleurs, les 96% des touristes du pays la citent comme la raison principale de leur visite du pays ne s’y trompent pas.

 

2. L’histoire de l’Irlande

Entre les merveilles préhistoriques, les traces du passage des Vikings, le développement du catholicisme, les temps sombres de la colonisation anglaise, la libération du pays obtenue de haute lutte en 1922 et les troubles récents avec le voisin du Nord, l’histoire de l’Irlande est une grande saga tumultueuse allant de l’aube de l’humanité à nos jours.

Pour un point de vue complet de l’histoire sur l’histoire irlandaise, il faudrait plusieurs volumes, mais voici déjà un petit tour des principales périodes et des traces qu’elles ont laissées sur le pays.

 

Les premiers pas de l’humanité

Les premières traces de présence humaine en Irlande remontent au 9e millénaire avant notre ère donc autant te dire si la préhistoire t’intéresse, il y en a des choses à découvrir sur l’île !

newgrange
Newgrange

Le tumulus de Newgrange par exemple, est un site néolithique fameux qui a été construit autour de 3200 av. J.-C., soit près de 600 ans avant la grande pyramide de Gizeh et près de mille ans avant le site de Stonehenge. Chaque année le 21 décembre (le jour du solstice d’hiver), à 9 h 17 du matin le soleil pénètre directement dans la chambre centrale du tumulus pendant à peu près 15 minutes, un spectacle exceptionnel ! Personne ne sait pourquoi le site, qui était probablement une tombe, a été conçu ainsi. Si tu le visites à une autre date cependant, pas de panique, le site fait une reconstruction de la lumière pour imiter le rendu.

Pour les amateurs de la préhistoire, on peut également citer, entre autres :

  • Le site de Céide Fields dans le comté de Mayo, le plus grand site néolithique du monde.
  • La tombe de Knowth, tout près de Newgrange, qui regroupe à elle toute seule plus d’un tiers des objets d’art néolithique du monde.

 

Les richesses du Moyen-Age irlandais

Selon la tradition, Saint Patrick serait venu convertir l’île au christianisme au 6e siècle. Et il y aurait été plutôt actif puisqu’il aurait fondé 365 évêchés et trois monastères dans le pays. Ces monastères couvriront à leur tour toute l’Irlande de centaines de prieurés avec des écoles, permettant aux moines de recueillir par écrit les monuments de la riche tradition littéraire orale de l’Irlande païenne, son histoire, sa mythologie, sa législation, ses généalogies, ses épopées, sa musique.

 

20180930180832_IMG_4572-01
Glendalough

Le pays porte donc les traces de son passage, puisque l’Irlande compte les plus anciens monastères anglo-saxons du moyen-Age. Le site le plus connu est incontestablement celui de Glendalough, situé à une trentaine de kilomètres de Dublin dans les montagnes Wicklow.  Glendalough (littéralement « vallée des deux lacs » en gaélique), est un village situé sur le site d’un ancien monastère du 6e siècle qui aurait été établi par Saint Kevin, un autre saint très important en Irlande. Situé en aval de deux lacs, le site est très beau en lui-même et présente un excellent point de départ pour les amateurs de randonnée.

Un autre très bel exemple de l’art monastique est conservé à Trinity Collège, le livre de Kells, une merveille d’art religieux tout en couleurs et enluminures. Et le musée national d’histoire de Dublin présente de nombreux autres objets et rétrospectives de la période.

 

La période moderne

La période moderne, tragique est fascinante, est marquée par la rébellion contre le colonisateur anglais qui a résulté en l’indépendance de la partie sud de l’île en 1922.

Kilmainham
Prison de Kilmainham

Le pays garde encore des traces de cette période douloureuse, notamment en la prison dublinoise de Kilmainham, où les rebelles étaient détenus et souvent exécutés, le cimetière de Glasnevin ou Spike Island, prison sur une île près de Cork similaire à Alcatraz.

 

3. Les Irlandais

Les Irlandais sont connus à l’international pour être très chaleureux et sympathiques, et cette réputation n’est pas volée puisqu’un sondage de 2016 a révélé que 99 % des touristes du pays ont confirmé l’avoir ressenti pendant leur visite.

come

Autant les Français ont tendance à rester sur leurs gardes face aux étrangers, autant les Irlandais parlent à tout le monde sans appréhension, ne serait-ce que pour discuter de la météo (sujet n°1 en Irlande, vu la vitesse à laquelle celle-ci peut changer) ou en savoir plus sur leur voisin de table au pub, et toujours avec le sourire et une pointe d’humour !

C’est un peu déstabilisant au début, puis on s’aperçoit que l’on s’habitue facilement à cette attitude décontractée qui facilite tellement la fête !

 

4. Les Pubs

Avec plus de 7000 établissements, l’Irlande est le pays des pubs !

brazen
Le Brazen Head, pub le plus ancien d’Irlande

Et pour cause, le pub est un pilier de la vie sociale du pays :  Un lieu chaleureux où l’on se retrouve après le travail ou le weekend pour déguster une bière, de préférence une Guinness mais il y en a pour tous les goûts, avec ses amis et avec un groupe local en toile de fond. Et en matière de boisson, les Irlandais ne plaisantent pas puisqu’ avec 98 litres de bière par habitant et par an, ils sont en quatrième position en Europe après les Tchèques, les Allemands et les Polonais pour le titre des buveurs les plus sérieux !

Le pub le plus ancien du pays, le Brazen Head de Dublin a ouvert ses portes en 1198 et aller y boire un verre est une attraction incontournable de la ville. Mais le Stag’s Head, le Foggy Dew et le O’Neills, tous en centre-ville, se défendent très bien également !

Hors de Dublin, les pubs ne manquent pas non plus puisqu’on en trouve presque toujours un même dans les tout petits hameaux de la campagne. En bref, la France a ses boulangeries, l’Irlande a ses pubs !

Pour le moment (mai 2020), les pubs sont malheureusement fermés en Irlande et il est possible que beaucoup ne tiennent pas le choc de 4 mois de fermetures forcée et ne rouvrent jamais leurs portes… Je me ferai donc un devoir d’aller soutenir ceux qui restent dès la réouverture avec une pinte de Magners ou de Bulmers, délicieux cidres irlandais plus sucrés que la version que chez nous !

Longue vie aux pubs !

 

5. La musique irlandaise

La musique traditionnelle irlandaise est bien vivante et on peut l’écouter partout dans les pubs du pays, ce qui contribue à leur donner cette ambiance incroyable !

groupe
Un groupe de musique traditionnelle irlandaise

On le sait peu, mais l’histoire de cette musique débute il y a un peu plus de 2000 ans avec l’arrivée des Celtes dans le pays. Les Celtes auraient ramené avec eux la harpe, instrument d’origine égyptienne qui est depuis devenu le symbole du pays !

La musique irlandaise se base sur la tradition orale, la plupart des gens qui la jouaient se passaient les airs de générations en générations et même de nos jours, il est recommandé aux étudiants de ne pas prendre trop de notes et d’en apprendre le maximum « à l’oreille ».  C’est pour cette raison que la musique irlandaise est hautement personnalisée et qu’il est possible de ne pas reconnaitre tout de suite le même air quand il est joué par deux musiciens différents !

De nos jours, la musique irlandaise se joue avec un ensemble composé de plusieurs de ces instruments au choix : violons (que l’on tient et joue très différemment que le violon classique), harpes celtique, flutes irlandaises, cornemuses irlandaises (uilleann pipes) et/ou un bodhrán (sorte de tambour sur cadre, d’inspiration orientale tout comme la harpe).

 

6. La langue irlandaise

Le Gaélique irlandais est la première langue officielle du pays, devant l’anglais. Pourtant, on ne va pas se mentir, c’est bien plutôt la langue de Shakespeare que tu entendras partout dans les rues, surtout dans les grandes villes.

gaelic

Pourtant, cette langue parmi les 10 les plus anciennes du monde toujours en usage est bien vivante dans le pays où les communications officielles se font toujours dans les 2 langues, et la plupart des Irlandais en parlent au moins quelques mots. Et hors des grandes villes, on trouve quelques villages à l’ouest du pays où l’Irlandais est toujours couramment utilisé.

Le Gaélique irlandais n’a rien à voir avec nos langues courantes et ne s’écrit pas du tout comme il se prononce d’où la difficulté pour l’apprendre, mais ce n’est pas partout dans le monde que l’on peut encore entendre parler une langue datant de plusieurs millénaires !

 

7. La Guinness et le whiskey

On ne peut pas parler de l’Irlande sans mentionner la Guinness, cette bière noire coiffée d’une mousse blanche à base de grains d’orges grillés, connue mondialement pour sa saveur et son aspect si particuliers ! La brasserie historique de St. James, fondée en 1759, se trouve à Dublin et les visiteurs de la ville adorent visiter la Guinness Store house, un immense musée dédié à cette boisson et à son histoire.

guinness
La Guinness, servie à la pression avec sa mousse crème incomparable

Un peu comme le vin et le café, il faut habituer son palais avant de commencer à l’apprécier. En effet, la Guinness fait souvent grimacer lorsqu’on y trempe ses lèvres pour la première fois tant son goût est amer et sa texture pèse lourd sur l’estomac, mais c’est pourtant la première boisson alcoolisée en termes de vente dans le pays ! Le service à la pression est indispensable cependant car l’ajout d’azote dans la mousse pendant le tirage contribue au goût de la bière, ce qui est difficile à répliquer dans une canette ou une bouteille. Une bonne Guinness se déguste avec beaucoup de mousse !

Et pour rester sur la thématique « alcool », les whiskey irlandais (oui, on écrit whiskey et non whisky quand il s’agit de l’Irlande), ne sont pas en reste !

Si l’on a peu d’information sur l’origine exacte du breuvage, on avance l’hypothèse que ce serait Saint Patrick qui, en 432 et après un voyage mené en Egypte, aurait ramené un alambic en Irlande. Les anglais redoutaient cet Uisce Beatha, qui rendaient les combattants irlandais particulièrement féroces et insensibles à la peur.

De nos jours, les distilleries irlandaises sont encore bien actives et s’exportent dans le monde entier. Certaines ouvrent même leurs portes aux visiteurs ! Les marques les plus connues sont Jameson, Teeling, Bushmills et Connemara.

Guinness, Jameson ou Teeling, quelle brasserie/distillerie visiter à Dublin ?

 

8. La Wild Atlantic Way

Avec ses 2 600 kilomètres de routes d’une beauté à couper le souffle, la Wild Atlantic Way est à ne pas manquer pour les visiteurs de l’ouest du pays.

wild atlantic way

La route serpente agréablement entre une nature aux couleurs luxuriantes et des plages et falaises où la mer présente un bleu profond magnifique. Pour les amateurs de road-trip, c’est un incontournable en Europe !

20190505100638_IMG_6769-01
Un paysage de la Wild Atlantic Way

Les amateurs de Star Wars pourront même y reconnaître certains paysages, puisqu’une partie de la dernière trilogie a été tournée sur les falaises de cette route exceptionnelle.

 

9. Les logements

Que tu préfères loger dans un inn situé au-dessus d’un pub (pratique pour rentrer de soirée !), dans un appartement moderne dans une grande ville, dans un hôtel de luxe ou dans un humble Bed and Breakfast de la campagne, l’Irlande présente l’embarras du choix pour trouver ton bonheur !

Bed and Breakfast Ireland | B&B Ireland | Accommodation in Ireland ...

Il est même possible de réserver une chambre dans un château à partir de 80€ la nuit ! Plutôt cool non ?

Personnellement, mon choix se porte toujours en priorité sur les Bed and Breakfast, souvent tenus par des locaux passionnés par leur région qui donnent plein de bons conseils et proposent des petits déjeuners irlandais typiques très copieux avec des œufs, du bacon et des petits pâtés typiques. Parfait pour passer la journée à crapahuter et tenir jusqu’au dîner !

 

10. Le festival de la Saint Patrick

La Saint Patrick, c’est la fête nationale de l’Irlande célébrée le 17 mars de chaque année. Cette fête présente une ambiance tellement incroyable qu’elle s’exporte partout dans le monde (Chicago et Paris sont de bons exemple) pour évoquer le temps d’une journée le pays et ces habitants, dans la bonne humeur et en parades !

20190317135954_IMG_5850-01
Saint Patrick de Dublin en 2019

Mais bien sûr, le meilleur endroit pour fêter la Saint Patrick, c’est l’Irlande elle-même ! Ce jour-là, les rues se couvrent de vert et tout le monde se déplace pour voir les parades, boire et faire la fête dans les rues. La tradition veut que chaque participant porte au moins un élément de couleur verte ou un trèfle à trois feuille emblème du pays. Mais bien sûr, plus il y a de vert, mieux c’est !

La parade de Dublin est la plus grande du pays et elle est retransmise chaque année sur les télévisions locales à l’image du 14 juillet. Mais si le spectacle vaut le coup d’œil, la foule est essentiellement composée de touristes, parfois en état d’ébriété avancée dès le matin. Les Dublinois ont même tendance à fuir la ville pendant cet évènement, même si l’ambiance peut être très sympa malgré les pubs bondés (fuir Temple Bar !).

Pour fêter la Saint Patrick dans une ambiance plus locale et ne pas payer un prix hallucinant pour se loger ou se restaurer, je te conseille donc plutôt de visiter une autre grande ville (Galway, Cork…) où l’ambiance sera tout aussi joyeuse pendant la fête !

 

 

11. Les road-trips

L’Irlande est un pays parfait pour les amateurs de road-trips !

20190504182633_IMG_6751-01
Souvenir d’un road-trip dans le Kerry, à l’ouest du pays

Le pays n’est certes pas très grand mais les routes y sont belles et variées, et il y a de quoi faire entre les villes de toutes les tailles (du hameau de 3 maisons aux 1,5 millions d’habitants de la région de Dublin) et la beauté de la nature pour ne jamais s’ennuyer. Des montagnes Wicklow vertes et jaunes à la mer bien bleue, il n’y a qu’une demi-heure de route, et la campagne bien verte offre aussi de très beaux paysages relaxants qui ne sont pas sans rappeler ceux de la Normandie. Il semble aussi qu’on trouve des châteaux ou autres curiosité historique tous les 3 kilomètres environ.

Bref, si tu viens dans le pays, ne te contente pas des villes et n’hésite pas à prendre la route, tu en ramèneras plein de bons souvenirs. Et ne t’inquiète pas, ce n’est pas si difficile de conduire à gauche, on prend vite le pli !

 

12. Les levers et les couchers de soleil

Quand le ciel est bien dégagé, l’Irlande offre de magnifiques levers et couchers de soleil.

20190211_173611-01
Coucher de soleil d’hiver à Dublin

Si les couchers de soleil d’hiver sont plutôt dans les tons violets, ceux d’été présentent de magnifiques couleurs rouge-orangées. Et comme le pays est situé bien au Nord de la France, on peut profiter de ces merveilles jusqu’à 10-11h du soir en été.

Bon, j’avoue, j’ai un peu moins d’expérience sur les levers de soleil, étant une marmotte  qui vénère les grasses matinées 🙂

 

13. Les plages

Certes, on ne vient pas visiter les plages irlandaises dans la perspective de se baigner et de lézarder pendant des heures au bord d’un transat en sirotant un mojito…Mais les plages irlandaises sont néanmoins très belles avec leur côté sauvage.

20180428180352_IMG_1448-01
Plage à Howth

On trouve un peu de tout, du banc de sable blanc qui s’étend sur des kilomètres à la plage de galets donnant sur une petite crique perdue : Chaque plage a sa personnalité et ses surprises.

 

14. Les châteaux

Si tu aimes visiter les châteaux pour te prendre pour un prince/une princesse pendant quelques heures, l’Irlande est faite pour toi ! Il a un nombre impressionnant de châteaux ouverts au public dans le pays. Et ceux-ci sont parfois entourés de très beaux jardins !

Alors que ton choix se porte plutôt sur les châteaux du Moyen-Age ou sur les châteaux plus récents avec jardins géométrique tu trouveras forcément ton bonheur ! Une petite liste de mes 3 préférés à date :

IMG_20171128_223020_575
Château de Malahide
  • Le château de Malahide dans la région de Dublin, dont certaines parties remontent au 12e siècle est un bijou entouré d’un très beau parc et d’un jardin botanique avec une belle serre aux papillons. Facile d’accès depuis Dublin (35 minutes de train), c’est une escapade facile en dehors de la ville. Et tuyau : Il est encore plus beau en décembre quand il est tout décoré pour la période de Noël !
20180401114845_IMG_1087-01
Château de Blarney
  • Le château de Blarney, dans la région de Cork. Si le château lui-même est en ruines, il est néanmoins entouré de très beaux jardins et héberge la fameuse pierre de Blarney. La légende prétend qu’embrasser cette pierre (il faut s’allonger par terre tête en bas) confèrerait le don d’éloquence…
20181208141930_IMG_5415-01
Une vue d’un des jardins du château de Powerscourt
  • Le château de Powerscourt dans les Wicklow à malheureusement brûlé au 20e siècle, mais les murs extérieurs et les jardins à la françaises magnifiques témoignent encore de l’opulence de ce château du 13e siècle remodelé au 18e siècle.

 

15. La cuisine irlandais

Bon, on ne se le cache pas, quand on part en Irlande, on ne s’attend pas forcément à très bien y manger. Les visiteurs font souvent l’amalgame avec le Royaume-Uni avec leurs plats…discutables comme le sandwich au concombre ou le Fish and chips. Ou alors ils pensent à la famine du 19e siècle qui a fait tant de mal au pays, liée au une maladie des plants de pommes de terre, et s’imaginent qu’il vont déguster des patates à toutes les sauces.

Et pourtant, on mange très bien en Irlande car grâce à sa météo, le pays est une ferme géante ! On trouve donc pas mal de légumes, la production laitière est conséquente, avec beaucoup de fromages locaux à découvrir, la pêche des fruits de mer et autres poissons autour de l’île est généreuse, et les viandes de bœufs et de moutons permettent la réalisation de délicieux ragoûts, tourtes et autres spécialités locales.

breakfast
Petit déjeuner irlandais… un régal !

Mais le clou de la cuisine irlandaise, c’est le petit déjeuner traditionnel qui tient bien au corps, composés d’œufs, de toasts, de confitures, de petits pâtés frits à la viande, de champignons, de tomates, de saucisses et de bacon. Accompagné d’un yaourt et de jus de fruits/café/thé, c’est un repas de champion.

 

16. La danse

Rendues populaires grâce aux spectacles Riverdance et Lords of the Dance qui connaissent un succès considérable à travers le monde, les danses irlandaises sont un plaisir des yeux qui ne manqueront pas de te mettre de bonne humeur.

danseurs

Toutes ces danses s’effectuent dans un même style : le corps très droit, il y a peu de mouvements de bras ou alors très raides ; quand on danse seul, les bras sont tendus, le long du corps, légèrement tirés vers l’arrière. En prenant le risque de simplifier un peu, je compte 3 sortes de danses principales, par ordre d’ancienneté :

  • les danses de villages traditionnelles
  • les danses types « claquettes » où les danseurs font beaucoup de bruit à chaque pas (début du 20e siècle)
  • les danses plus féériques, légères, où les danseurs donnent presque l’impression de ne pas toucher le sol (depuis les années 80)

Les grandes villes proposent des spectacles de musique et danses traditionnelles qui donnent une bonne idée de ces différents types de danses. A Dublin, j’ai testé les spectacles des hôtels Belvedere et Arlington, que je recommande chaudement tous les deux !

 

17. La littérature

Un peu comme l’Islande, l’Irlande est un petit pays qui a beaucoup contribué au monde littéraire dans tous ses domaines.

Pour les noms les plus connus on peut citer Jonathan Swift (Les Voyages de Gulliver), Oscar Wilde (Le Portrait de Dorian Gray), W.B Yeats (Prix Nobel de littérature en 1923), James Joyce (Ulysses, Les Gens de Dublin), Samuel Beckett (En attendant Godot), Bram Stocker (Dracula), George Bernard Shaw (Pygmalion)… Bref, que du beau monde !

oscar
Statue d’Oscar Wilde, Merrion Square, Dublin

Et hors des pages, les librairies fleurissent un peu partout dans les villes et connaissent un beau succès, là où en France, elles ont malheureusement tendance à disparaître.

 

18. Les Irlandais sont francophiles !

Les relations entre la France et l’Irlande sont anciennes : elles remontent au Moyen Âge, et même jusqu’à l’Antiquité : le peuple gaulois des Vénètes, installé en Armorique (plus précisément dans le Vannetais) commerçait déjà avec la Bretagne et les peuples d’Irlande. Au Moyen Âge, l’Auld Alliance qui réunit Écosse, France et Norvège rapproche également l’Irlande contre l’ennemi commun Anglais.

Dire que les Irlandais ne sont pas des fans des Anglais est un euphémisme, et après environ 600 ans d’une occupation brutale et cruelle, on ne peut pas dire que cela soit totalement injustifié… Et comme historiquement, la France n’a pas toujours portée la perfide Albion dans son cœur, cela donne aux Irlandais une bonne disposition envers les Français.

francophilie

Souvent, en entendant mon accent franchouillard, nombre d’Irlandais viennent me parler de leurs dernières vacances en France ou me parler quelques mots souvenirs de leurs années de lycée. Le 14 juillet, plusieurs pubs de Dublin célèbrent notre fête nationale en bleu, blanc et (vin) rouge, et avec du fromage bien de chez nous s’il vous plait !

Bref, en Irlande, les Français sont bien accueillis !

 

Pour finir…

Comme d’habitude, merci à toi de m’avoir lu jusqu’ici ♥

J’espère t’avoir donné envie de venir visiter, et peut être tomber aussi amoureux de ma petite île toute verte 🙂

3 commentaires

  1. Hello ! Ton article me donne envie d’y retourner ! J’ai découvert Dublin il y a une dizaine d’années et visité la Guinness Store house. J’en ai gardé un bon souvenir ! Côté pubs, je dois l’avouer, je garde une préférence pour les cidres à la pression qui y sont proposés. En fait je connais surtout l’Irlande du nord, j’y ai passé un an pour y enseigner le français. Hâte de lire ton article sur le sujet !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s